Nom de votre société - Message ou slogan
RSS

Articles récents

Les Baies de Goji
Consommer au-delà des dates de péremption ?
Les contrôles Afsca posent-t-ils problème ?
Allergènes, contrôles renforcés
Reprendre les restes de son repas au restaurant

Catégories

article Afsca
Article journaux
commentaire des clients
reportage télévision
fourni par

Mon blog

Oeufs contaminés ?



L’Afsca communique mardi soir les codes d’oeufs à ne pas consommer et à ramener en magasin. Dix codes sont concernés par cette mesure de rappel, précise l’Agence pour la sécurité de la chaîne alimentaire.
Le consommateur peut identifier les oeufs faisant l’objet du rappel via les codes suivants: 2BE3084-2, 2BE3084-3, 2BE3084-6, 2BE3123-A, 2BE3123-B, 2BE3123-C, 3BE4004, 3BE4005, 1BE8016 et BE3114. Il est demandé aux consommateurs qui possèdent des oeufs portant ces codes de ne pas les consommer et de les ramener en magasin. Le consommateur pourra poser ses questions au numéro gratuit du call center 0800/13.550, à partir de mercredi à 09h00.

Adaptation des mesures
Dans le cadre de la contamination d’oeufs par du fipronil et des analyses effectuées sur les oeufs présents dans les entreprises bloquées par l’Afsca, l’Agence a constaté mardi une incohérence dans un résultat d’analyse envoyé par un laboratoire. Etant donné l’apparition d’un problème lié à l’analyse faite dans un laboratoire, il est décidé d’adopter des mesures de précaution sur les lots d’oeufs analysés au sein de ce laboratoire.
Le laboratoire concerné n’a procédé à l’analyse des échantillons que de 6 des 86 entreprises bloquées par l’Agence. Etant donné l’incertitude découverte mardi au niveau des analyses faites dans ce laboratoire, par précaution, les oeufs de ces 6 entreprises sont rappelés auprès des consommateurs.

« Très préoccupée »
La ministre de la Santé publique Maggie De Block se dit « très préoccupée » et suit la situation de près à la suite de l’affaire des oeufs contaminés au fipronil. « Je suis la situation de près car il s’agit de notre santé », a déclaré la ministre à Belga mardi soir.

Plus de clarté
L’autorité sanitaire néerlandaise (NVWA) et le syndicat des éleveurs de volailles néerlandais se rencontreront mercredi pour discuter de la manière de procéder avec les oeufs non infectés par l’insecticide fipronil, au cœur d’un scandale alimentaire européen.
Selon le président du syndicat, Hennie De Haan, il est temps de mettre fin à cette catastrophe. « La crise est déjà en cours depuis deux semaines. Les éleveurs de volailles qui ont plusieurs poulaillers ne savent pas quoi faire quand l’un est infecté et l’autre pas. Les contrôleurs ne sont pas clairs non plus. Il faut désormais que cela soit plus fluide ». M. De Haan confirme que certains éleveurs néerlandais sont au bord de la faillite. Il insiste pour qu’une réponse soit apportée aux dégâts causés à l’image du secteur de la volaille néerlandais.

Mais la grande question est: "Ces œufs sont-ils dangereux pour la santé ?
réponse sur le lien ci-dessous

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint