Nom de votre société - Message ou slogan
RSS

Articles récents

Les Baies de Goji
Consommer au-delà des dates de péremption ?
Les contrôles Afsca posent-t-ils problème ?
Allergènes, contrôles renforcés
Reprendre les restes de son repas au restaurant

Catégories

article Afsca
Article journaux
commentaire des clients
reportage télévision
fourni par

Mon blog

Lait Bébé suspecté d'être contaminé

contamination de poudre de lait de Lactalis, France (15/01/2018)

Rappel des faits

Fin décembre 2017, L’AFSCA était informée par ses homologues français que de la poudre de lait pour nourrissons fabriquée sur un site de production de Lactalis en France était potentiellement contaminée par une bactérie -Salmonella agona- (plus d’une vingtaine d’enfants étaient tombés malades en France suite à la consommation de ce lait en poudre). Par la même occasion, l’AFSCA était également informée que les produits concernés devaient être retirés des rayons et rappelés auprès des consommateurs. En Belgique, seuls quelques lots avaient été distribués sur le marché et ce, uniquement via certaines pharmacies.

Les informations officielles transmises par les Autorités françaises ont donc permis à l’AFSCA et à ses collègues de l’AFMPS, l’Agence belge des médicaments, de retirer du marché belge les quelques lots incriminés. Le consommateur en Belgique en avait directement été averti. Ceux faisant des achats dans des magasins en France avaient en outre reçu le conseil de se renseigner sur le site web des Autorités françaises dans le cas où ils auraient acheté de tels produits.


Actualité

Fin de semaine passée, l’entreprise Lactalis a pris la décision, sur initiative propre, de rappeler l’ensemble des lots fabriqués sur le site de production concerné par la contamination. Il s’agit ici d’une décision propre à l’entreprise et non d’une nécessité d’ordre de santé publique. Les Autorités françaises auraient en outre contacté l’ensemble des Autorités sanitaires des Etats membres si tel était le cas. L’ensemble des lots est donc rappelé commercialement par la société Lactalis.

Ces derniers événements ont engendré une certaine confusion aussi bien en France que dans d’autres Etats européens, dont la Belgique. L’AFSCA ne peut que regretter cette situation ainsi que les méthodes de travail de la société Lactalis. L’AFSCA suit la situation de très près et de nouveaux contacts ont aujourd’hui encore été pris avec les Autorités françaises.

L’AFSCA continuera à suivre ce dossier de près et à informer la population belge. Pour rappel, en Belgique, les 2 seuls produits suspectés d’avoir été contaminés ont été retirés des pharmacies belges fin décembre 2017.

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint